Perspectives de carrière comme chef-mécanicien de marine

Voudriez-vous être chef-mécanicien de marine?

Vous aimez les mathématiques et repérez facilement les suites logiques? Vous êtes organisé et logique, vous communiquez bien et planifiez bien vos activités? Vous aimeriez travailler dans le domaine maritime? Alors, nous avons peut-être l'emploi qu'il vous faut!

Que fait un chef mécanicien?

La principale responsabilité du chef mécanicien est de voir à ce que toutes les machines et tous les systèmes du navire soient sûrs et fiables et fonctionnent comme il faut, tout en gardant à l'esprit la sécurité du personnel et la protection de l'environnement.

Le chef mécanicien supervise le mécanicien principal, les deuxième et troisième mécaniciens et les graisseurs, et surveille le fonctionnement, l'entretien et les réparations des machines du navire.

Comment devient-on chef mécanicien?

Pour exercer comme chef mécanicien, vous devez être titulaire d'un certificat de mécanicien de première classe et d'un brevet de fonctions d'urgence en mer (FUM), et présenter un certificat médical valide.

Pour obtenir le certificat de mécanicien de première classe, vous devez d'abord obtenir les certificats de quatrième, troisième et deuxième classes. Pour ce faire, vous devez passer beaucoup de temps en mer. Lorsque vous avez suffisamment de temps de navigation, vous pouvez présenter votre candidature aux examens de Transports Canada qui permettent d'obtenir ces certificats.

Vous devez également obtenir le certificat relatif au simulateur d'appareils de propulsion.

Pour en savoir davantage sur le programme de formation des élèves officiers du Collège de la Garde côtière canadienne, les intéressés peuvent consulter le site Web du CGCC.

Les possibilités d'emploi à la Garde côtière canadienne sont affichées sur le site Web de la Commission de la fonction publique.

Pleins feux sur... Mia Hicks, chef mécanicien, NGCC Ann Harvey

« J'adore mon travail parce que c'est un travail exigeant, qui ne laisse pas de place au relâchement. Et les besoins changent d'un jour à l'autre. Ce n'est pas monotone » dit Mia.

« Et puis ce métier apporte une grande satisfaction professionnelle. On voit concrètement les résultats de notre travail. »

Publié par :

Pêches et Océans Canada
Direction des communications
C.P. 5667
St. John’s NL A1C 5X1

MPO/2010-1610
N° de catalogue : Fs154-7/1-2010
ISBN: 978-1-100-51371-3
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2010