Espèces aquatiques envahissantes :
le crabe vert dans les eaux de Terre-Neuve

Le crabe vert (Carcinus maenas), aussi appelé crabe européen, est une espèce indigène de plusieurs régions côtières de l'Europe. Il est apparu en Amérique du Nord au début des années 1800 et il est récemment arrivé dans les eaux de Terre-Neuve, s'adaptant et se répandant rapidement dans son nouvel environnement. Le crabe vert est un crabe de petite à moyenne taille, dont la carapace a une largeur maximale de 10 cm. On le distingue des autres crabes par ses cinq épines pointues situées derrière les yeux et par les trois petites protubérances arrondies qu'il a entre les yeux. Comme autre caractéristique, il présente des pattes postérieures légèrement aplaties qui l'aident à se déplacer rapidement. Sa couleur varie du vert vif au marron et à l'orange en passant par le rouge, selon que sa dernière mue est récente ou qu'elle remonte à plus longtemps.

En raison de sa taille et de sa forme, le crabe nordique (Cancer irroratus) est souvent confondu avec le crabe vert. Le crabe nordique est toutefois reconnaissable par sa carapace festonnée, qui comporte neuf lobes ou dents marginales de part et d'autre des yeux.

Incidences environnementales du crabe vert

Le crabe vert se nourrit principalement de mollusques et d'autres crustacés, mais on a constaté qu'il mange aussi des poissons petits et juvéniles dans les herbiers de zostère. C'est un crabe qui est naturellement agressif et territorial. On s'inquiète aussi du fait que le crabe vert risque d'endommager l'habitat que constituent les herbiers de zostère. En effet, lorsqu'il fouille les sédiments à la recherche de proies ou qu'il creuse des terriers, le crabe vert coupe les racines des zostères, détruisant cet habitat écologique.

Si on lui laisse le champ libre, cette nouvelle espèce aquatique envahissante aura des répercussions importantes sur la biodiversité et l'habitat de l'écosystème terre-neuvien.

Crabe vert
Crabe vert

Crabe nordique (au premier plan) et crabe vert (en arrière).
Crabe nordique (au premier plan) et crabe vert (en arrière)

Découverte de la présence du crabe vert et résultats des relevés

En août 2007, la présence du crabe vert a été confirmée dans le nord de la baie Placentia. Cette découverte a suscité d'importantes inquiétudes, en raison des effets néfastes que cette espèce peut avoir sur la biodiversité et l'habitat de cette région. Après la découverte initiale de crabes verts à North Harbour, dans la baie Placentia, la Direction des sciences de Pêches et Océans Canada, en collaboration avec la Memorial University of Newfoundland et le ministère des Pêches et de l'Aquaculture de la province, a procédé à plusieurs relevés rapides en vue d'évaluer les espèces aquatiques envahissantes dans la baie Placentia. C'est à North Harbour que la plus forte population de crabes verts a été observée. Ces crabes ont aussi été vus en petit nombre dans les eaux avoisinantes, ainsi que sur les côtes ouest et sud-ouest de la baie Placentia. Cela a suscité des inquiétudes, car de petites populations peuvent grossir rapidement. Des crabes verts ont également été trouvés sur la côte ouest de Terre-Neuve, dans la baie St. Georges, près de Stephenville en 2008.

Méthodes visant à enrayer la propagation du crabe vert et à atténuer ses incidences

L'eau de ballast est une source connue d'introduction de cette espèce aquatique envahissante et elle pourrait bien être à l'origine de l'apparition du crabe vert à Terre-Neuve. Ce crabe connaît un long stade larvaire et il peut survivre longtemps dans les réservoirs d'eau de ballast. Les crabes verts adultes peuvent également survivre longtemps en eau douce ou hors de l'eau. Le déplacement d'un engin de pêche d'une zone à une autre et la remise à l'eau intentionnelle de ce crabe parmi des prises accessoires hors de sa zone de capture sont d'autres voies possibles d'introduction de l'espèce dans nos eaux. Pour enrayer la propagation du crabe vert, il est donc important de vérifier et de nettoyer les engins et les bateaux de pêche.

En 2008 et 2009, Pêches et Océans Canada, de concert avec les pêcheurs, l'Union des pêcheurs de Terre-Neuve, la Memorial University of Newfoundland et le ministère des Pêches et de l'Aquaculture de la province, a entrepris de faire l'essai de diverses méthodes de lutte contre les crabes verts, comprenant notamment leur capture au casier et leur prélèvement. Les résultats de ces essais ont révélé que là où des opérations soutenues de prélèvement de crabes verts ont eu lieu, le taux de capture de ces crabes a diminué considérablement et l'espèce indigène, le crabe nordique, a reconquis les lieux.

Espèces aquatiques envahissantes : répartition du crabe vert dans les eaux de Terre-Neuve

Carte des espèces aquatiques envahissantes : répartition du crabe vert dans les eaux de Terre-Neuve

Documents de référence

Klassen, G., et A. Locke. 2007. A biological synopsis of the European Green Crab, Carcinus maenas. Rapport manuscrit canadien des sciences halieutiques et aquatiques no 2818 : vii +75p.

McKenzie, C. H., T. Baines, K. Best, R. Boland, E. Dawe, D. Deibel, D. Drover, E. Johnson, S. Kenny, S. Macneill, D. Mouland, R. O'Donnell, L. Park, P. Sargent, C.Vickers, A.Vickerson. 2007. The European Green Crab, Carcinus maenas, in Placentia Bay, Newfoundland. Résultats d'un relevé de 2007 sur les espèces aquatiques envahissantes présentés lors d'un atelier sur les espèces aquatiques envahissantes à St. John's (T.-N.-L.) le 16 novembre 2007.

Pour avoir de plus amples renseignements à se sujet, prière de communiquer avec le bureau du MPO le plus proche.

Espèces aquatiques envahissantes : le crabe vert dans les eaux de Terre-Neuve [PDF 568 KB]

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, 2010
MPO/2010-1655
N° cat. : Fs23-555/1-2010F
ISBN : 978-1-100-93750-2