Consignes de sécurité à l'intention des chasseurs de phoque

Activité à haut risque, la pêche peut être dangereuse. C'est le cas aussi de la chasse du phoque. On encourage toutes les personnes qui participent à ces activités à penser en permanence à la sécurité chaque fois qu'elles quittent le port. La chasse du phoque comporte des risques supplémentaires en raison de la nature de l'activité et des conditions environnementales difficiles dans lesquelles elle se pratique. Voici quelques consignes de sécurité susceptibles de limiter les risques. Nous vous encourageons à les intégrer à votre programme de sécurité habituel.

Voyez à ce que votre radio fonctionne correctement

La communication est un élément crucial en matière de recherche et sauvetage. Aucun navire ne devrait quitter le port sans qu'il y ait à bord un moyen de communication efficace et fiable, un moyen d'appeler à l'aide au besoin.

Vue aérienne d'un bateau submergé par la glace
 

Le meilleur outil de communication est un poste de radio maritime approuvé. Au minimum, les chasseurs de phoque devraient posséder une radio VHF et un ou plusieurs téléphones cellulaires avec des piles de rechange s'ils chassent dans une zone où le signal est accessible.

Préparez un plan de navigation

Préparez un plan de navigation et communiquez-le à une personne responsable que vous chargerez d'appeler le centre secondaire de sauvetage maritime si vous ne rentrez pas à l'heure prévue. Voyez à ce qu'un membre de votre famille ou un ami connaisse bien votre bateau, son équipage, les fournitures et provisions embarquées, les caractéristiques du bateau (longueur, couleur et matériau), son heure de départ, ses destinations, la route et l'heure prévues du retour. Signalez toujours à cette personne le moindre changement, particulièrement en ce qui concerne l'heure de retour. Si vous ne signalez pas les changements à votre plan de navigation ou les retards prévus, quelqu'un pourrait déclencher inutilement le dispositif de recherche et sauvetage et mobiliser les ressources aux dépens d'autres personnes en situation d'urgence. Ayez des contacts réguliers avec des personnes à terre et avec les bateaux qui naviguent dans le secteur. Si vous ne pouvez signaler à personne votre intention de rentrer plus tard que prévu, rentrez à l'heure prévue initialement.

Mettez au point un système de surveillance mutuelle

C'est l'une des mesures de sécurité les plus efficaces que vous pouvez prendre. Dans les eaux froides de l'Atlantique Nord, une telle mesure peut faire la différence entre la vie et la mort.

Connaissez votre position

Pour connaître votre position en permanence, équipez-vous d'appareils de navigation (GPS, compas ou radar).

Vérifiez les conditions météorologiques et l'état de la glace


 

Vous devez toujours surveiller les conditions météorologiques et en tenir compte avant chaque départ. En mer, les conditions peuvent changer rapidement et le beau temps faire place assez vite à une visibilité réduite, une mer agitée ou du verglas, entre autres; il peut arriver que la glace exerce une pression extrême et des chocs puissants sur la coque du bateau. Les vents changeants peuvent également faire dériver les glaces qui risquent de bloquer votre route vers le port. Les embarcations non pontées devraient rentrer au port dès les premiers signes de détérioration des conditions météorologiques. En cas de doute, ne partez pas en mer.

Bateau clavé par la glace
 

Soyez toujours prêts à faire face aux difficultés

Malgré toutes les précautions que vous pouvez prendre, des situations difficiles peuvent toujours se produire en mer.  N'hésitez pas à demander de l'aide : 

  • En communiquant avec les Services de communications et de trafic maritimes de la Garde côtière, par radio maritime, ou en composant le *16 sur votre téléphone cellulaire; 
  • En appelant directement le centre secondaire de sauvetage maritime de St. John's au 1-800-563-2444.

Vous devez toujours être prêts à passer plus de temps que prévu en mer, particulièrement si vous naviguez dans une embarcation non pontée. Il est arrivé souvent que des personnes passent la nuit en mer dans de petites embarcations, exposées aux éléments. Emportez toujours des vêtements supplémentaires, de préférence des combinaisons de survie, ainsi que des provisions de nourriture et d'eau, des allumettes, des lampes de poche, des fusées, des bandes réfléchissantes pour les vêtements et une trousse de premiers soins convenable. Les personnes qui doivent prendre des médicaments tous les jours doivent en emporter quelques doses supplémentaires. 

Équipez votre bateau du matériel de sécurité/survie nécessaire 

Maintenez votre bateau en bon état. Si vous avez une petite embarcation à moteur hors-bord, nous vous encourageons à emporter un moteur de secours et du carburant supplémentaire. Apprenez à bien connaître votre bateau et faites des exercices de sauvetage. Pour connaître les exigences réglementaires qui s'appliquent à votre bateau, consultez le site Internet de la sécurité maritime de Transports Canada ou appelez au 1-800-387-4999. Il est important également que vous connaissiez les limites de votre bateau afin de ne pas le surcharger. Un bateau chargé peut paraître stable dans les glaces mais peut devenir très instable par gros temps ou à la moindre accumulation de givre.

Délais d'intervention par conditions extrêmes

S'il est possible d'obtenir une aide médicale en cas d'urgence, vous devez être en mesure d'attendre si des conditions météorologiques extrêmes retardent l'arrivée des secours.

Ce document est aussi disponible pour télécharger ou regarder comme une Consignes de sécurité à l'intention des chasseurs de phoques [PDF - 2 568 KB].

Cat. no: Fs154-10/2008F-PDF
ISBN: 978-0-662-08543-0
DFO/2008-1432